En matière investissement, les montres sont un peu à l’image de l’automobile ancienne, il y en a pour toutes les bourses. Dans quelles montres investir ? Comment faire des affaires ? On vous éclaire sur ces points.

La rémunération des placements sans risque s’est réduite comme peau de chagrin au cours des dernières années. Dans le même temps, les cotes de certaines montres ont connu des progressions importantes. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas seulement les montres de luxe qui connaissent de belles revalorisations dans le temps. Certains modèles, à l’image de la Seiko modèle Diver’s 200m (référence SKX007K1 pour les connaisseurs), connaissent également de belles évolutions de la cote. Le prix de cette montre typée “plongée” a bondi de plus de +50 % en quelques années, depuis son retrait de la commercialisation en France. Certains malins bien informés avaient d’ailleurs fait des stocks en vue de les revendre après l’arrêt de la commercialisation.

Dans quelles montres réaliser son investissement ?

Les grandes maisons de l’horlogerie suisse occupent une place importante dans le cœur des collectionneurs. Rolex, Breitling, IWC, etc. L’horlogerie suisse est une valeur sûre.

Certaines marques, telles que Rolex, mènent une stratégie commerciale propice à l’investissement de montres. Tout d’abord, les prix publics des classiques de la marque (Datejust, Oyster, etc.) augmentent régulièrement. Mais pour acquérir un modèle en particulier au prix boutique, il faut se montrer patient, la marque organise la pénurie des modèles pour susciter encore plus l’excitation et l’exclusivité de ses montres. Les modèles les plus en vue ne sont jamais disponibles en quantité suffisante en boutique, il faut souvent attendre des mois et des mois pour obtenir le modèle convoité.

Si bien que beaucoup de passionnés doivent se rabattre sur le marché de l’occasion pour trouver le modèle de leurs rêves. Et les prix grimpent… De ce fait, même les valeurs de revente des Rolex les plus ordinaires décrochent très peu dans le temps. Les passionnés de la marque peuvent ainsi combiner plaisir et investissement avec ces montres. Certains modèles sont très recherchés par les collectionneurs, et leur valeur s’apprécie avec le temps, ce sont les modèles à privilégier pour un investissement dans des montres de collection. Pour identifier ces modèles, il faut soi-même être un véritable passionné, car la popularité d’un modèle se joue parfois à quelques détails, tels que la couleur du cadran ou bien la forme des aiguilles.

La Suisse n’a pas le monopole des montres de luxe. Allemagne, Russie, Japon, France, etc. Toutes les grandes nations historiques comptent de prestigieuses maisons dans leurs rangs.

En France, on peut notamment citer Breguet et Cartier. La maison Cartier est le symbole du chic à la française. Ses montres style Art déco du début du XXème siècle sont des pièces recherchées.

La noblesse des mouvements mécaniques

Les mouvements mécaniques sont l’apanage des montres de luxe. Elles sont le fruit d’un travail exceptionnel : celui des maîtres horlogers. La construction d’un mouvement mécanique est un travail de haute précision.

Dans le langage courant, un chronomètre revêt la signification que l’on donne désormais au chronographe, c’est-à-dire un appareil servant à mesurer le temps sur un laps de temps défini. Mais historiquement, le mot revêt un autre sens. Un mouvement est qualifié de chronomètre lorsqu’il indique l’heure avec une très bonne précision (lorsque la mesure du temps dérive très peu, quelques secondes par jour tout au plus). Cette précision peut d’ailleurs être certifiée par le COSC (Contrôle officiel suisse des chronomètres).

On trouve des mécanismes avec différents niveaux de complication. Certains modèles suivent même les cycles lunaires ! Les mouvements à grandes complications sont très recherchés. Les montres à mouvement mécaniques sont généralement propices à l’investissement

Les mouvements mécaniques doivent être entretenus périodiquement. Le coût de l’entretien dépend du niveau de complication du mouvement. Chez Omega comme chez la plupart des grands horlogers, on préconise généralement un entretien tous les 4-5 ans. Mais pour les modèles Omega plus récents équipés de l’échappement co-axial, les entretiens peuvent être un peu plus espacés (7-8 ans). Comptez environ 500 euros pour l’entretien complet d’une Omega Seamaster Aqua Terra. Le coût d’entretien d’un mouvement quartz est beaucoup plus faible (2 fois moins cher chez une même marque).

Les collectionneurs s’intéressent essentiellement aux modèles à mouvement mécanique. Mais certains modèles de montres à mouvement à quartz peuvent aussi avoir un intérêt pour les investissement.

Investissement montres : Le mouvement quartz

Véritable petite révolution apparue dans les années 70, le mouvement quartz fonctionne sur pile et dispose d’une excellente précision.

L’extrême miniaturisation des mouvements à quartz autorise les designers à toutes les extravagances en termes de dessin. Ainsi, les mouvements à quartz sont employés par des marques prestigieuses telles que Cartier, Chopard, Boucheron. Citer ces marques peut surprendre… car elles sont avant tout des joailliers. Et pour cause, certaines de ces montres relèvent davantage de l’univers joaillier que de l’horlogerie. Boudés par les puristes amateurs de mouvement mécanique dont elles sont dépourvues, les modèles quartz suscitent l’émotion d’une autre clientèle, souvent plus féminine et venant de l’univers de la joaillerie.

Du point de vue investissement, les montres à mouvements quartz peuvent donc également représenter un intérêt.

En conclusion, l’univers de la montre est un domaine fascinant et il y en a pour tous les goûts. Gardez à l’esprit que toutes les montres de luxe n’ont pas forcément une cote très ascendante dans le temps et qu’il y a des frais d’entretien. Il est possible d’envisager les montres comme un investissement, mais il convient de garder à l’esprit que cela reste avant tout une passion.

Envío gratuito - 10% de descuento inmediato código: AWS10

es_ESEspañol